Grin littéraire 2017

Les invités du Grin Littéraire

Kidi Bebey
Journaliste franco-camerounaise, elle écrit pour la jeunesse notamment dans la collection Lucy (Editions Cauris) dédiée aux personnalités de l’Histoire originaires d’Afrique. Sa dernière parution est son premier roman adulte dédié à son père, le musicien et poète Francis Bebey. Mon royaume pour une guitare, M. Lafon, 2016

Rachid Benzine
Enseignant, islamologue et chercheur associé au Fonds Ricoeur, il tente de penser dans ses travaux un islam à la hauteur de notre temps.
Nour, pourquoi n’ai-je rien vu venir ? Seuil, 2016
Finalement, il y a quoi dans le Coran ? La Boîte à Pandore, 2017 (avec Ismaël Saidi)

Maëtte Chantrel
Journaliste, elle a participé en 1990 à la création du festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo dont elle anime le café littéraire. Elle est aussi programmatrice et animatrice des conférences Les Mardis de l’Espace des Sciences de Rennes aux Champs Libres.

Roland Colin : conseiller littéraire d’Africajarc
Ancien élève de Léopold Sédar Senghor, il a vécu de l’intérieur l’aventure de la décolonisation africaine, après la Seconde Guerre mondiale. Il est aujourd’hui un témoin précieux de ce tournant capital de l’Histoire contemporaine. Ecrivain, anthropologue, il intervient en tant que conférencier.
Mémoire de mon enfance bretonne, Ouest-France, 2013

Souleymane Bachir Diagne
Philosophe sénégalais, spécialiste de l’histoire des sciences et de la philosophie islamique, il est professeur aux départements d’études francophones et de philosophie à Columbia University (New-York).
Comment philosopher en Islam, P. Rey, 2014

Bernard Dumont
Il s’est consacré au continent africain, en particulier au Mali au moment de son indépendance ; ensuite, de 1965-1972, avec l’UNESCO, comme responsable du grand projet d’alphabétisation qui a permis d’officialiser la transcription des langues du Mali et de lancer leur utilisation dans l’éducation.

Samira El Ayachi
Auteure de l’intime, performeuse, elle collecte la parole des gens qu’elle rencontre, crée des formes où la voix des autres et son écriture s’entrecroisent, lit ses textes à voix haute et collabore avec le spectacle vivant. Initiatrice du festival littéraire L’Origine des Mondes à Lille.
Quarante jours après ma mort, Ed. de l’Aube, 2013

Virginie Mouanda Kibindé
Romancière et conteuse, elle est originaire du Cabinda et du Congo. Après des études de lettres à Brazzaville, elle s’installe à Grenoble et travaille avec le Centre des Arts du Récit en Isère. Elle est aussi directrice des Editions Wa’wa.
Façon Aphrodite, Wa’wa Editions, 2016

Marion Lavabre
Ethnologue et photographe, artiste documentaire, humaniste engagée, elle est allée à la rencontre des femmes Afars, ces femmes « fermées », pour leur donner la parole. Sa démarche a été acceptée par les Afars au point qu’elle a gagné le surnom de « celle qui fait parler les vagins… » Elle nous entraîne dans un passionnant voyage ethno-photographique en terre d’infibulation.
A la rencontre des Femmes Afars : voyage ethno-photographique en terre d’infibulation, Alter ethno, 2014
http://marion-lavabre.book.fr

Boniface Mongo-Mboussa
Critique littéraire congolais, éditeur des oeuvres de l’écrivain congolais Tchicaya U Tam’si, corédacteur en chef de la revue Africultures, chroniqueur pour l’Atelier du roman, il enseigne les littératures francophones à Sarah Lawrence College (Paris)
Tchicaya U Tam’si, le viol de la lune : vie et oeuvre d’un maudit, Vents d’ailleurs, 2014

Herveline Riou
Issue d’une famille de voyageurs, elle s’installe dans le Lot dans les années 90. Depuis dix ans, elle s’investit dans la sauvegarde des Pygmées du Congo Brazzaville.
Tumulte sous les safoutiers, ICES, 2017

Abdourahman A. Waberi
Né à Djibouti, il vit entre Paris et les États-Unis où il enseigne la littérature. Auteur de plusieurs recueils de nouvelles et romans dont Aux États-Unis d’Afrique, réédité chez Zulma en 2017.

Les bédéistes

Adjim Danngar dit Achou
Caricaturiste, illustrateur et formateur en technique de dessin, ses travaux sont régulièrement exposés en France et au Tchad.
Mamie Denis : évadée de la maison de retraite, L’Harmattan, 2017
https://adjimdanngar.wordpress.com

Alain Mata Mamengi dit Al’Mata
Diplômé de l’Académie des Beaux Arts de Kinshasa, il a exercé en tant que caricaturiste puis directeur artistique du quotidien L’Observateur.
Les tribulations d’Alphonse Madiba dit Daudet, L’Harmattan, 2016

Nadège Guilloud-Bazin
Diplômée de l’école Emile Cohl de Lyon, grande amoureuse du Sénégal, c’est à la suite d’un de ses voyages au Sénégal qu’elle écrit Pas de visa pour Aïda (Toom Comics, 2015)
Survy : banlieue blues, Les Enfants rouges, 2015

Simon-Pierre Mbumbo
Co-fondateur de l’association L’Afrique dessinée avec Edimo. En 2012, il publie un magazine papier Toom-Mag. Deux ans plus tard, il crée le site Toom Comics dans le but de faire connaître la BD africaine puis dernièrement Toom-Comics Editions.
Vodou Soccer, temps additionnel, 2017
http://www.toom-comics.com

Christophe N’Galle Edimo
Scénariste, il est le fondateur de l’association L’Afrique dessinée dont l’objectif est de parler de l’Afrique par le 9ème Art et d’engager par là même une réflexion sur la citoyenneté.
Les tribulations d’Alphonse Madiba dit Daudet, L’Harmattan, 2016
http://afriquedessinee.over-blog.com

Gyps l’Algérien (Karim Mahfouf)
Arrivé au dessin avec la naissance de la presse privée en Algérie, il s’installe en France en 1994 et publie plusieurs BD. A partir de son album Algé-rien, il a crée un spectacle tendre et drôle sur l’Algérie des années 80 à nos jours.
Oualou en Algérie, 2001
http://www.gyps.fr/

Les éditeurs

Editions APIC – Samia Zennadi & Karim Chikh
Plusieurs fois récompensées par des prix littéraires, les éditions algéroises APIC accordent une véritable place aux littératures africaines actuelles.

Editions Wa’Wa – Virginie Mouanda Kibindé

Vendredi 21 – 16h

L’excision et l’infibulation chez les Afars d’Ethiopie et la construction de la féminité. Conférence dialoguée par Marion Lavabre, auteure de A la rencontre des Femmes Afars : voyage ethnophotographique en terre d’infibulation, Alter ethno, 2014. Voir aussi l’exposition de Marion Lavabre, ci-après.

Samedi 22 – 15h

Écritures au féminin : itinéraires d’enfance avec Kidi Bebey, Samira El Ayachi et Virginie Mouanda-Kibindé.
Modératrice : Maria Ardouin.

Samedi 22 – 17h

Rencontre avec l’islamologue Rachid Benzine autour de son livre Nour, pourquoi n’ai-je rien vu venir ? dans lequel l’auteur s’interroge sur les motivations des jeunes qui s’engagent dans le djihad alors qu’ils sont parfois diplômés, ont reçu une éducation, une formation solide. Comment ont-ils pu rompre avec les valeurs qui leur ont été inculquées ? modérateur : Karim Chikh des Editions Apic (Alger)

Dimanche 23 – 15h30

Restitution des textes de l’atelier d’Autolouange

Dimanche 23 – 16h

Amadou Hampâté Bâ : paroles vivantes d’un sage au défi des bibliothèques en flammes avec Souleymane Bachir Diagne, Roland Colin, Bernard Dumont, Boniface Mongo-Mboussa et Abdourahman A. Waberi. Modératrice : Maëtte Chantrel
Conférence en lien avec la programmation cinéma et le film Le sage de Bandiagara, de Louis Decque

Dimanche 23 – 18 h

Concert de musique arabo-andalouse (participation au chapeau) Trio Zelliges : Claudie Campan (chant), Adrien Galaret (oud & daf), Benoît Pradines (percussions & accordéon). Le trio Zelliges s’inscrit dans la continuité d’un héritage multi-centenaire des chants judéoespagnols et arabes issus de cet âge d’or où l’Espagne andalouse (10-15ème siècle) était un point de convergence artistique des plus riches de l’histoire de la musique dite « orientale ».

Pendant quatre jours :

Moulid Nid Ouissadan, poète et calligraphe marocain : exposition et démonstration de calligraphie tifinagh.
http://www.molidaz.blogspot.com/

Philippe Bichon
Le regard et les crayons affûtés par ses années en agence d’architecture, il aime découvrir le monde un carnet à la main et seul pour être au plus près des gens. Il nous présentera son carnet de route Ethiopie pour lequel il a obtenu le Prix Pierre Loti en 2015.
http://www.globecroqueur.com/

Atelier

Samedi 22 juillet – 10h : Atelier d’Autolouange Auteure, graphothérapeute, écrivain conseil, Françoise Poupart vous propose de vivre une expérience inédite grâce à l’autolouange à laquelle elle a été initiée. Art millénaire de la célébration pratiqué un peu partout en Afrique sub-saharienne, cette forme d’expression est connue au Congo RDC sous le nom de kasàlà.
En savoir + : https://leroyaumedesmots.jimdo.com / http://www.kasala.be/
Les textes seront restitués le dimanche avant la table-ronde Amadou Hampâté Bâ.
Durée de l’atelier : 2h
A partir de 12 ans
Prix : 10 €/adultes ; 5 €/ados
Inscription recommandée au 06 21 73 60 04