Arts Plastiques

Stéphanie Ledoux, passionnée de dessin et de destinations lointaines, assemble avec génie ses talents d’artiste et de voyageuse, curieuse des êtres et des lieux pour en tirer d’incroyables carnets de voyages remplis de portraits colorés. Cette fois, ce sont des images de Madagascar qu’elle livre à nos yeux éblouis.
www.stephanie-ledoux.com

René Tavares vit et travaille entre Sao Tomé et Lisbonne après des études d’art à Dakar et à Rennes. René Tavares est un plasticien multidisciplinaire pour qui la forme, la couleur et l’écrit importent pour exprimer sa perception personnelle. Cette année il offre au festivalier des portraits très colorés dont les regards fixent le regardeur et semblent sortir de la toile et se prêter au contact ou aux caresses. (Mais, ne le faites pas  !)
Gymnase www.renetavares.com

Patric Médéric est un sculpteur lotois autodidacte et inclassable qui fut toujours fasciné par le monumental et le mouvement qui confèrent à ses pièces une réelle puissance tout en conservant l’esthétisme attendu d’une oeuvre d’art. Ses créatures troublent le regardeur partagé entre une observation à distance puis l’envie irrésistible de les toucher. Patrick Médéric le permet, mais avec délicatesse.
Gymnase www.patrick-mederic.com

Julien Catalan est photographe. Il est de par ici mais vit à La Réunion depuis 12 ans. Il voyage, c’est pourquoi il nous montre des photographies du Caméroun contemporain qui perpétue les traditions et celui moderne confondant parfois nos idées reçues. Julien coordonne aussi un collectif de photographes (Regards Croisés sur l’Océan Indien).
Julien Catalan Gymnase.
Regards Croisés, Gymnase.
https://www.photographes-ocean-indien.com/lauréats-rcoi-2018

Getachew Berhanu se nomme lui même “l’Ethiopien de Paris”. Comme son père peintre traditionnel de renom, Berhanu Yimenu, il développe une esthétique qui s’inscrit dans la tradition des icônes religieuses même si ses thèmes sont plutôt ethnographiques empreints d’une dérision non dissimulée et d’une truculence réjouissante. Ses oeuvres sont au musée d’Ethnologie et au National Museum à Addis Abeba. Gymnase
Getachewberhanu.wixsite.com/getachew-berhanu/-propos2

Théo Zoma Sompassaté crée des batiks uniques. Il n’y en a pas deux semblables, ni par leurs thèmes, ni par la gamme chromatique (pigments naturels). Le festivalier qui croit connaître le batik découvrira des oeuvres d’art. Théo vit et travaille à Ouagadougou et pérégrine en France l’été. Il donne un stage d’initiation au batik au Bouyssou (46120) du 9 au 12 juillet 2019.
Galerie l’Art en Pente Douce, rue du Faubourg, et gymnase
www.theobatik.com/contact/

Annick Cammarata est artiste céramiste passionnée de raku, une technique japonaise de cuisson. Pourtant, c’est la Chine où elle s’éjourna dans les années 1980 qui l’a conquise par sa langue, son histoire et sa culture. Ses voyages l’ont aussi menée en Afrique. Au festival, le regardeur sera étonné par sa création unique présentant des êtres attachants en voie d’extinction.
Gymnase www.lartenpentedouce.com

Karim Ouedraogo est un bronzier d’art qui vit désormais en France. D’atelier en atelier, Karim a acquis des expériences de matériaux, de styles, de motifs, d’arts décoratifs qu’il ajoute à l’artisanat très pratiqué au Burkina Faso où il observe la technique traditionnelle de bronze à la cire perdue. Le temps, la nature, le réchauffement climatique sont des inspirations qu’il met en oeuvre et en exergue . https://www.facebook.com/OAK-Sculpteur-modeleur-fondeur-454144564665829/